Service de presse

Rétrospective semestrielle 2020: les loyers dans les villes augmentent malgré la crise du coronavirus

Les loyers proposés en Suisse ont continué à augmenter au cours des six derniers mois. Dans toute la Suisse, les loyers ont progressé de 0,4 pour cent depuis le début de l’année, ce qui est principalement dû à l’attrait indéfectible des villes. La hausse des loyers proposés est particulièrement notable dans les cantons de Genève (+4,5 pour cent), du Jura (+1,7 pour cent) et d’Uri (+1,5 pour cent). La forte augmentation des loyers dans les villes de Genève (+3,8 pour cent) et de Zurich (+1,4 pour cent) est flagrante.

Ce résultat a été mis en évidence par l’indice homegate.ch du marché des loyers, qui est établi par le portail immobilier homegate.ch en collaboration avec la Banque Cantonale de Zurich (BCZ). Il mesure les variations mensuelles des loyers après correction des facteurs qualificatifs pour les appartements nouvellement mis ou bien remis en location sur la base des offres actuelles du marché.

Les loyers proposés poursuivent leur progression

Les loyers proposés en Suisse continuent d’augmenter. Toutefois, cette croissance ne peut pas masquer la faiblesse sous-jacente de l’évolution des loyers de ces dernières années. Les cantons et les communes ruraux sont particulièrement confrontés à la vacance des logements. Les récentes augmentations des loyers proposés sont principalement dues à l’attrait indéfectible des villes – et ce, malgré la crise du coronavirus.

Les loyers des villes ne sont pas affectés par le virus

Les loyers ont progressé de 0,4 pour cent depuis le début de l’année, Ainsi, la légère tendance à la baisse des années précédentes a déjà été inversée depuis la mi-2019. La hausse des loyers proposés se fait sentir dans la plupart des cantons, notamment dans les cantons de Genève (+4,5 pour cent), du Jura (+1,7 pour cent) et d’Uri (+1,5 pour cent). Seuls quelques rares cantons ont connu une légère baisse des loyers proposés, à savoir les cantons d’Obwald et de Nidwald (-0,5 pour cent), les Grisons, Bâle-Campagne (-0,4 pour cent) et le Tessin (-0,3 pour cent). Il convient de noter la forte augmentation des loyers dans les villes de Genève (+3,8 pour cent) et de Zurich (+1,4 pour cent). On pourrait imaginer que la COVID entraîne d’ores et déjà des effets d’évasion des zones densément peuplées vers des régions plus rurales. Toutefois, cette hypothèse ne se confirme pas encore à l’heure actuelle.

L’immigration: un point sensible

Jusqu’à présent, les loyers proposés n’ont pas été affectés par le virus. Toutefois, la faible immigration en provenance de l’étranger pourrait modifier quelque peu la situation des loyers. En effet, de nombreux projets de logements locatifs sont encore en cours de construction, tous planifiés en prévision d’une immigration stable. Avec la baisse de l’immigration, l’offre excédentaire de logements locatifs devrait encore augmenter, de sorte que la pression à la baisse exercée sur les loyers se poursuivra, du moins dans les zones rurales.

Ajustement qualitatif

L’évolution des prix des loyers proposés en Suisse est corrigée pour tenir compte des différences de qualité, d’emplacement et de taille des logements. L’avantage de cette méthode dite «hédonique» est que l’évolution réelle des loyers des logements neufs ou à nouveau vacants est représentée sur homegate.ch. L’indice homegate.ch du marché des loyers est le plus ancien indice des loyers en Suisse, après correction des facteurs qualitatifs, et est considéré comme une référence pour les professionnels de l’immobilier lorsqu’ils déterminent les prix des biens immobiliers à louer.

 

Vous trouverez de plus amples informations à l’adresse: https://presse.homegate.ch/fr/indice-du-marche-des-loyers/

Le prochain indice des loyers homegate.ch sera publié le 05.08.2020.

 

 

Contact

Homegate SA
Melaney Zaubek
+41 44 711 86 41
melaney.zaubek@homegate.ch

 

 

MM_Halbjahresrueckblick_2020_FR_Final